[creation site web] [creation site internet] [logiciel creation site] [bikesnplanes_Index]
[bikesnplanes_motos]
[bikesnplanes_archives]
[bikesnplanes_avions]
[bikesnplanes - Photos divers]
[bikesnplanes - Qui sommes-nous ?]
[bikesnplanes - Contact]
[bikesnplanes - Liens]
[Wieze_20160213_Triumph]


To see our pictures gallery, click on the above icon.

Fondée en 1886 par Siegfried Bettman, un allemand émigré en Angleterre, la société Triumph exporte des vélos. Elle construit sa première moto en 1905. Elle se développe pendant la première guerre mondiale en fournissant de nombreuses motos, réputées pour leur robustesse, à l’armée britannique.

Dans l’entre-deux-guerres, les monocylindres sont rejoints par des bicylindres, dont la Speed Twin présentée en 1937.

L’usine de Coventry ayant été rasée par les bombardements allemands en 1940, une nouvelle usine est érigée à Meriden en 1942.

Après la guerre, seuls des bicylindres sont encore produits, dont la « Thunderbird » de 650cc qui sort en 1949, principalement à destination du marché américain.

En 1956, l’Américain Johnny Allen établit un record de vitesse à 354 km sur le lac salé de Bonneville à bord d’un « cigare » propulsé par un moteur Triumph. La firme profite de cette publicité pour lancer un nouveau modèle baptisé « Bonneville ».

Pour tenter de contrer les Japonais, Triumph sort en 1968 une 750cc 3 cylindres, la Trident, mais elle est rapidement surpassée par la Honda CB 750. Malgré tous les efforts des ouvriers, l’usine de Meriden doit fermer ses portes en 1980.

Triumph renaît en 1990 avec une gamme de motos modernes, dont certaines reprennent le nom et s’inspirent, au niveau de la ligne, des motos qui ont forgé la légende de la marque dans les années 50 et 60.

La firme Triumph était à l’honneur à la bourse Moto Retro Wieze des 13 et 14/02/2016 avec, d’une part, une exposition de 19 machines classiques et, d’autre part, la présentation d’une partie de la gamme « moderne ».


Pour visionner notre galerie de photos, cliquez sur la vignette ci-dessous.